Présentation de la race

La race Cotentine est peu connue, et peu d'éleveurs en élève, elle n'est d'ailleurs présente presque qu'uniquement en Normandie

 

Origine, histoire, distribution...

 Cette race de poule est originaire du Cotentin (Département de La Manche - 50 -, région Basse-Normandie) d’où elle tire son nom d’ailleurs, c'est une race plutôt ancienne. Son standard a été déposé en 1925 par la société d'aviculture de Cherbourg. Cette race de volaille viendrait de volailles locales de couleur noire ; elle aurait pu aussi subir l'influence de volailles venues d’Angleterre, ce qui serait possible étant donné la situation géographique du Cotentin. Un lien existerait aussi avec une autre volaille de Normandie, la poule de Caux, noire aussi, mais sans standard officiel.

Alors, vous allez me dire comment cette poule originaire de haute Normandie serait venue dans le Cotentin. Et bien c'est fort simple, le seigneur de Gouberville se rendait souvent à Rouen et donc cette poule aurait pu se trouver dans ses valises au retour.

Il faut dire aussi que la cotentine est une poule assez rare qui revient de loin ; en effet lors de la Seconde Guerre mondiale, le Cotentin a payé un lourd tribu et la cotentine de même. En fin de guerre, de nouvelles races sont apparues. Des poules soit disant plus performantes sont apparues au détriment de la cotentine. Dans les années 1950 il ne restait que quelques spécimens conservés par des anciens. Aujourd'hui, même si un petit groupe d'éleveurs amateurs passionnés tentent de sauvegarder cette race, elle demeure très rare en France, et on ne trouve cette poule quasiment qu'en Basse Normandie (et surtout dans la Manche).

 

Une poule pleine de charme et si différente...

 En effet la cotentine est, je trouve, une race très belle et bien que certains pensent que c'est une poule noire ordinaire, je vais vous en démontrer le contraire.

 Tout d'abord c'est une poule adaptée à sa région, c'est à dire qu'elle supporte bien le climat venteux et humide du Cotentin.

 C'est une poule utilisée à deux fins, la chair et la ponte. Les poulets atteignent leur masse d'abattage assez rapidement et leur chair est plutôt fine.

 Enfin la cotentine est une bonne mère, c'est à dire bonne couveuse (même si elle se met a couver assez tard en août) et une bonne meneuse de poussins.

 À première vue me direz vous c'est une poule comme les autres c'est à dire noire ; et bien non, certains pourraient la confondre avec des races asiatiques (orpington...) mais pourtant sa silhouette permet facilement de la différencier. En effet son plumage est serré au corps et ses courbes harmonieuses lui donne un air de poule campagnarde ; de plus son plumage n'est pas 100 % noir mais avec de superbes reflets vert métallisé scarabée (notamment chez le coq).

 

Alors votre avis sur la cotentine a t il changé ?

 

Le standard de la cotentine :

Nous parlerons ici du standard du coq, celui de la poule est sensiblement identique à part quelques changements qui sont liés au sexe.

 Le corps doit être bien proportionné, et le port légèrement relevé

 Le cou est de longueur moyenne bien arqué et au camail abondant

 Le dos sera de longueur moyenne, plat et légèrement incliné vers l'arrière

 Les épaules sont larges

 Les ailes sont plutôt longues, portées haut et bien serrées au corps

 La selle doit être assez large mais sans bouffants, les lancettes doivent être abondantes

 La queue est bien développée, portée assez relevée, les rectrices et les faucilles sont longues et larges et surtout bien recourbées

 La poitrine est large et portée relevée bien proéminente

 L'abdomen doit être bien développé

 La tête est moyenne est bien proportionnée

 La face doit être rouge dénudée au grain fin

 La crête doit être rouge simple droite et plutôt fine, de taille moyenne, le lobe ne doit pas toucher la nuque

 Les barbillons sont rouges bien développés et arrondis

 Oreillons sont de taille moyenne de couleur rouge

 Les yeux, l'iris doit être jaune orangé

 Le bec est de couleur gris plomb, assez fort et légèrement recourbé

 Les cuisses sont fortes bien apparentes et surtout sans bouffant

 Les tarse sont de couleur ardoise foncé, de longueur moyenne lisses et fins

 doigts au nombre de 4

 le plumage doit être assez serré mais sans bouffants

 La poule est différenciée du standard du coq par une ligne de dos presque horizontale, une queue semi ouverte et une crête qui est petite est droite

 Un seule variété est acceptée noire à riches reflets verts, mais sans traces de reflets violets

 La masse idéale du coq est entre 2,7 kg à 3,2 kg et de la poule entre 2,2 kg à 2,5 kg

 

 Si vous souhaitez présenter vos volailles à des concours, elles ne devront pas avoir les défauts suivants qui sont éliminatoires : un manque de taille, des yeux d'une autre couleur que le standard, des oreillons blancs, trop de bouffant dans le plumage, des plumes aux tarses et un crête penchée ; de même si le coq pèse moins de 2,5 kg et la poule moins de 2 kg

 

Ensemble redonnons à la cotentine ses lettres de noblesse...

 À l'heure où je vous parle, si une poignée d'éleveurs n'avaient pas décidé de relancer la cotentine, elle n’existerait probablement plus. En effet, aux expositions cette race est peu présente (en 2010 à l'exposition de Gournay-en-Bray, seulement 10 poules présentées par deux éleveurs) et elle mériterait pourtant d'y être mieux représentée. D'autant plus que c'est une poule plutôt facile d'élevage, même si les œufs doivent de préférence être mis en couveuse ; cette petite contrainte je l’espère ne viendra pas à bout de votre implication, alors si une vocation est née en vous n’hésitez pas lancez vous dans l'élevage de la cotentine.

 

 

 Ou trouver la Cotentine ?

Il est peut probable que vous trouviez des poules de race cotentine ailleurs qu'en Normandie, mais cependant il se peut que certains éleveurs résidant ailleurs en élèvent (pour ma part je n'en connais pas). Alors si vous résidez dans la Manche et que l'élevage vous intéress, je vous conseille d'aller dans la rubrique adresses d'éleveurs sur ce site (volaillepoultry, de J-C Périquet), ou bien contactez moi directement (Vous trouverez mes coordonnées dans la même rubrique que ci-dessus) ou encore vous pouvez prendre contact avec la société d'aviculture de Valognes qui vous dirigera vers des éleveurs passionnés (coordonnées sur l'internet).

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×