Les maladies et remèdes

Dans cette partie nous allons voir les maladies qui peuvent affecter vos volailles et les traitements pour les combattrent.

La première des choses a faire pour eviter aux maladies de se propager dans votre élevage est de le maintenir le plus propre et sain possible. Un élevage mal tenu est bien entendu plus succeptible de voir apparaitre des maladies qui peuvent parfois avoir de graves conséquences (certaines maladies ou parasites peuvent decimer votre élevage en peux de temps).

Tout d'abord si vous n'êtes pas experimenté et ne savez pas exactement ce que vos volailles a contracté, il vaut mieux plutot que de donner un remède qui serait pire que le mal appeler votre véterinaire, si c'est une maladie, ou symptome relativement connu il s"aura probablement vous conseiller sans voir la volaille. Si il ne sait pas vous répondre et vous demande d'apporter votre animal (sans être sur de repartir avec un nom a mettre sur la maladie) deux choix s'offre a vous, si votre volaille a de la valeur qu'elle soit monétaire ou bien sentimentale apportez la sans hesiter, si c'est une ''simple poule pondeuse'' ou bien des volailles que vous élevez uniquement pour l'élevage il y a la possibilité de les supprimer pour eviter de ne contaminer tout votre élevage (je sait cette méthode est radicale mais le prix d'un poule pondeuse est au alentours d'une dizaine d'euros et une consultation de véterinaire est aux alentours de 25 €).

Il faut savoir que certaines maladies se soignent très bien si elles sont décelées a temps et les poules ne garderont aucun soucis, si vous laissez une maladie ''trainer'' il risque d'être plus difficle de la traiter et la volaille aura plus de mal a sans remettre.

Les généralitées dites passons a la pratique :

Le coryza aussi appelé rhume :

Cette maladie est plutot courante et les causes sont assez vastes, elevage mal tenu, temps pluvieux, humide, forte variations de températures entre le jour et la nuit, ventilations bouchées ou inexistantes...

Elles est dûe à une infection des voies respiratoires causée par une bactérie.

 Attention le coryza est contagieux, il se transmet par contact direct d'une poule a l'autre, d'un élevage à l'autre, par des plumes contaminées, des poussinières mal desinfectées ou bien même par le matériel d'élevage ou encore par les éleveurs.

Les volailles ayant contracter la maladie, il faut 2/3 jours avant de la desseler.

 Les sympthomes visibles sont:

Eternument fréquent

Inflamation des muqeuses (yeux, nez)

Conjonctivite nasale et oculaire

Alimentation en baisse

Perte de poids, possible chute de ponte

Il faut savoir que le coryza sur des sujets adultes n'est pas ou que rarement mortel, attention a bien débuter le traitement au début des sympthomes.

 

La coccidiose :

Maladie parasitaire dûe a des protozoaires se trouvant dans le caecum .

Pour éviter à la maladie d'apparaitre ou de se propager regardez et inspectez regulièrement vos volailles :

Facon d'on elles se maintiennent

Si la démarche et incertaine ou de facon anormale

Portée des ailes (basses)

Présences ou non de diharée

Pour déceler la maladie de facon quasi certaine, inspectez le rectum de vos poules, la parc, la litière. Soupesez vos poules...

Si après ces verifications vous apercevez des fientes remplies de sang et des volailles amaigries, vous êtes en présence de la coccidiose caecale.

Les protozoaires (coccidies) sont a l'origine d'hemoragies internes qui sont évacuées par les fientes, Ces hemoragies sont a l'origine de la mortalité qui peut anéantir votre élevage en peux de temps si vous ne faites rien.

Il existe plusieurs type de coccidioses en voici une deuxième

Maladie parasitaire dûe a des protozoaires se trouvant dans l'intestin grêle. 

Les signes principaux de cette cocidiose sont :

 Perte de poids progressive ou rapide des volailles

Présence de diharées

Plumes autour du rectum couvertes de fientes

Plumage gonflé

Litière humide voir mouillée

Ce type de coccidiose absorbent nutriments et mineraux dans l'intestin et affaiblit les animaux, elle est moins dangereuse que la coccidiose caecale mais est tout de même a surveiller de très près et à traiter des l'aparition des sympthomes.

 

La maladie de Newcastle : 

Cette maladie est dûe à un virus, elle cause des problèmes respiratoires (toux, éternuments, ecoulement nasal...) mais aussi des diharées, perte d'apetit, anomalie des oeufs et de la coquille.

Elle peut souvent être confondue avec la grippe aviaire et seul une autopsie peut faire la différence.

Elle ne touche pas que les volailles mais tout type de volatiles, c'est pour cela que pour les animaux allant en concourt il est oligatoire d'administrer un vaccin pour eviter la contagion entre les animaux.

La maladie se transmet par le matériel, l'éleveur, les animaux sauvages... une fois la maladie contractée le seul moyen de s'en séparer est l'abbatage des animaux atteints et la desinfection total des locaux d'élevage. Le vaccin est préventif et non curatif.

 

La bronchite infectieuse :

Maladie virale causée par un coronavirus.

La contamination se fait par les animaux sauvages ou bien par l'éleveur.

Les symptomes principaux reconnus sont : grande detresse respiratoire qui peut causer la mort par asxphyxie chez les jeunes,on entend alors des ronronnements humides.

La ponte diminue fortement ou cesse chez les poulettes, lors de la reprise de la ponte les oeufs sont souvent très fragiles voir sans coquilles. Le moyen de ne pas contracter cette maladie est la vaccination des poussins.

 

Les vers :

Il en existe de plusieurs sortes les vers ronds, les cappilaires, les vers de caecums, les plats...

Les symptomes provoqués par les vers sont très divers, ils se caractérise par des diharées, des chutes de pontes, décolorations des oeufs on constate également un amégrissement des volailles pour cela il faut souvent soupeser vos poules pour constater une chute de poids.

Des vermifuges éxistent chez les vétérinaires et sont très efficaces.

 

La gâle des pattes :

Provoquée par des acariens qui se logent sous les écailles des tarses et sous la peau.

On constate si aucun traitment n'est fait que les écailles se soulèvent, forme des croutes et les pattes ont un aspect blanchatre les poules se grattent pour calmer les demengaisons.

Cette réaction des volailles peut finir par mettre les pattes a sang et les déformer (voir dans des cas extrême provoqué l'amputation des doigts)

Pour eviter à ce parasite de se developper il faut tenir son élevage aussi propre que possible. Des traitements sous forme de pommades aux hulies essentielles existent et fonctionne très bien en quelques jours. Je ne fait pas de publicité cependant si vos volailles ou même lapins contractent la gâle un spray distribué par la Ferme De Beaumont fonctionne de facon impressionante.

 

Laryngo tracheite :

Maladie virale qui se transmet par inhalation suite a l'apport du virus par de nouvelles poules, par l'éleveur...

Les symptomes principaux sont : très forte detresse respiratoire a cause de l'obsturation du larynx, odeme et congestion de la trachée.

Quelques cas (rares) meurent détouffement. Contactez votre vétérinaire en cas de susspission de cas dans votre élevage.

 

Puces / poux rouges :

Ces parasites sont un fléau pour nos élevages. En effet les poux rouges sucent le sang des volailles durant la nuit (le jour il se cachent dans les cavitées, fissures du poulailler). Les puces quand a elles vivent dans le plumage des volailles.

Les poules sont nerveuses a cause des demengaisons et des piqures, affaiblies, elles maigrissent, pondent moins, on la peau a vif a certains endroits du fait du grattage pour limiter les demangaisons. Les plumes sont cassantes et le plumages est ebourifé, la crête ainsi que les barbillons sont pâles.

Si vos poules sont infestées il se peut que les puces viennent sur vous.

Surveillez bien le plumage de vos volilles (derriere le cou, cloaque, sous les ailes) et maintenez un élevage très propre. Des poudres insecticides a mettre sous les plumes sont en vente chez les vétérinaires.

 

Le picage / cannibalisme :

Ceci n'est pas une maladie mais un comportement qu'on les poules a se piquer, s'arracher les plumes entres elles.

Ceci conduit bien evidemment a des blessures nottament au niveau de la selle. Si rien n'est fait le piacge se transforme en cannibalisme, c'est a dire que les plumes qui sont arrachées font saigner la volailles, les autres poules a la vue du sang vont piquer dedans et ainsi tuer la vollaille concérnée, des evicerations ne sont pas rares dans ces cas (pour en arriver la il faut vraiment avoir un élevage mal tenu ou bien ne pas s'occuper de ces poules au point de ne pas voir qu'elle se piquent jusqu'a sang).

Ce comportement est princpalement du aux conditions d'élevage : surpeuplement, luminosité et chaleur intense, une litière sale ou de mauvaise qualité...

 Les carences alimentaires peuvent aussi amener le picage (manque de vitamines, minéraux...).

Face a se problème améliorez les conditons d'élevage ou d'alimentation de vos poules.

Si malgré vos précautions vont poules se piquent vous pouvez appliquer sur la poule victime de ce problème un spray a l'aluminium qui va cicatriser la plaie (n'employez surtout pas de desinfectant rouge qui rappel la couleur du sang).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire